Quand le psychisme ne peut élaborer certains traumatismes violents, impensables, réellement vécus, ces derniers demeurent présents, piégés dans la mémoire traumatique, comme si le temps s’était figé (Dissociation et mémoire traumatique, p. 114).

Il existe plusieurs théories ou modèles pour tenter de comprendre la dissociation. Nous essayerons ici de dégager les modèles les plus répandus.

  • le modèle du spectre dissociatif (un continuum dissociatif) ;
  • le modèle bilatéral (detachment and compartmentalization) ;
  • le premier modèle de la dissociation structurelle (avec au moins une partie apparemment normale et une partie émotionnelle de la personnalité, développé par van der Hart, Nijenhuis et Steele) ;
  • le deuxième modèle de la dissociation structurelle (des états du moi qui peuvent parasiter le Soi, développé par Watkins, Schwartz et Pace) ;
  • d’autres modèles.

[Page mise à jour le 4 octobre 2020]

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *