La bibliographie est divisée en plusieurs sous-catégories en fonction des thématiques des livres retenus. Certains livres sont indiqués plusieurs fois, dans différentes sous-catégories, toujours en fonction de leurs thématiques.

Marianne Kédia dit que « [l]a lecture attentive de la littérature scientifique contemporaine sur le sujet est extrêmement abondante, et concerne aussi bien la psychologie et la psychiatrie que l’anthropologie ou la philosophie par exemple » (Dissociation et mémoire traumatique, p. 29). C’est vrai, mais la plupart des ressources sont en anglais. C’est la raison pour laquelle j’ai tenu à séparer les références en français des ouvrages, d’une part en anglais, d’autre part en d’autres langues.

Certains livres sont exclus de cette bibliographie, soit parce que je ne les ai pas lus (tout simplement), soit parce que je les considère sans intérêt, soit pour ne pas promouvoir des livres où l’auteur prône les agressions sexuelles sur les enfants, comme ont pu le faire plusieurs auteurs par le passé – un passé parfois pas très éloigné –, soit parce que les auteurs militent en faveur de l’idée des « faux-souvenirs ».

[Page mise à jour le 4 octobre 2020]

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *